Star Trek, ombres et lumières d’un space opera

Le Star Trek de J. J. Abrams, avec Zachary Quinto et Chris Pine.

Alors que la chaîne de télévision Arte propose la rediffusion des films réalisés à partir de la série Star Trek, Antonio Dominguez Leiva propose sur son site Pop-en-stock une analyse du space opera à travers la célèbre série de Gene Roddenberry.  Il y revient sur l’origine du terme, et sa fécondité aux États-Unis : « le mythe de la Frontière touche à sa fin et doit se réinventer ailleurs: d´où la transition inévitable des codes du western vers le space opera ». Le succès de Star Trek met aussi en évidence d’un phénomène nouveau : « C’est cette expansion constante des univers de fiction qui permet des modes d´appropriation lectrice et spectorielle inédits, dont l’apothéose reste justement la sous-culture ou « fan culture » des « trekkies » ».

À lire sur le site Pop-en-stock.