C’était demain : anticiper la science-fiction en France et au Québec (1890-1950)

C'était demain
Affiche de Lionel Cazaux – Bordeaux 3.

Colloque international, les 24, 25 et 26 octobre à l’Université du Québec à Chicoutimi.

Présentation

Ce colloque est l’aboutissement d’un projet de recherche initié en 2012 entre l’EA CLARE/Université Michel de Montaigne-Bordeaux3, l’Université du Nouveau-Brunswick et l’Université du Québec à Chicoutimi (UQÀC) sur la science-fiction française et québécoise : son ambition est de poser les fondements littéraires, contextuels et formels de la Science-fiction française et francophone d’un XXème siècle élargi (1890-2010). Le premier volet de cette coopération, « Les Dieux cachés de la  science-fiction française et francophone : politique, religion, métaphysique ? 1950-2010 » a eu lieu à Bordeaux en novembre 2012.

La littérature conjecturale française et québécoise de la première moitié du XXe siècle, que l’on n’appelait pas encore science-fiction, mais anticipation, merveilleux scientifique ou voyages extraordinaires, est travaillée par deux perspectives a prioriparadoxales : la modernité politique, sociale et scientifique désignée par l’idéologie du Progrès est combattue par un profond courant pessimiste. La violence de ses représentations, notamment à l’œuvre chez des écrivains populaires, critique et cristallise l’émergence d’une barbarie moderne, alimentée par des idéologies se réclamant de la science et mises en œuvre grâce aux moyens techniques les plus avancés, un des traits dominants du XXe siècle. Ce colloque s’interroge pour la première fois sur l’identité, les supports de production et la critique de ce champ culturel autonome (ou en voie de le devenir) en France et au Québec.

 

Programme

Jeudi 24 octobre 2013

Anticiper la SF au Québec, I

Jean Levasseur, Anticiper l’Apocalypse dans le Saguenay du XIXe siècle

Sophie Beaulé, Des villes et des hommes : de quelques utopies et histoires parallèles du Canada français (1916-1944)

Claude Janelle, Le DALIAF : le connu et l’inconnu

Anticiper la SF au Québec, II

Jean-Louis Trudel, Harvey, Huot et Desrosiers : l’essor avorté de la science-fiction au Canada francophone

Renald Bérubé, Contes pour un homme seul d’Yves Thériault : rusticité et prémonition – ou quand l’inconscient anticipe

Anticiper la SF en France, I

Simon Bréan, ‘Toute l’horreur de l’inconnu’ : la figure de l’Autre, entre fascination et rejet, dans l’anticipation française (1908-1953)

Philippe Clermont, Voyage en évanescence des corps dans la première science-fiction française

Valérie Stiénon, Des années folles ? L’écriture du moment-catastrophe de Claude Farrère à Léon Groc

Anticiper la SF en France, II

François Ouellet, ‘To be and not to be’ ou la question du Père chez René Barjavel

Paul Kawzak, Le roman d’imagination scientifique dans ses rapports au roman d’aventures littéraire de l’Entre-deux-guerres

Vendredi 25 octobre 2013

Autour de Jacques Spitz

Patrick Guay, Il était une fois : Jacques Spitz conteur

Natacha Vas-Deyres et Patrick Bergeron, Des fourmis et des hommes : voyage entomologique au cœur de la protoscience-fiction (1890-1950)

Roger Bozzetto, Les romans de Jacques Spitz : une mise à mort de l’humanité ?

Table ronde : Les débuts de la SF en France et au Québec : regards croisés, animée par Élisabeth Vonarburg

Figures et genres de la conjecture

Marie Palewska, Le merveilleux scientifique de Paul d’Ivoi : une vision optimiste de la science

Alexandre Marcinkowski, L’incubation totalitariste dans la littérature d’anticipation française de l’entre-deux-guerres : le cas exemplaire de La Fin d’Illa de José Moselli

Arnaud Huftier, Henri-Jacques Proumen à la lumière de Rosny aîné : analyse d’un échec littéraire

Machines et voyages

Samuel Minne et Aurélie Villers, Visions martiennes chez Camille Flammarion

Élisabeth Stojanov, C’était hier : la machine temporelle en France de 1883 à 1945

Jean-Loup Héraud, Trois configurations du ‘voyage dans la causalité’ dans la science-fiction française (1912-1945)

Samedi 26 octobre 2013

Journaux, revues et cinéma

Jean-Luc Buard, La science-fiction invisible. Celle publiée au quotidien (1860-1950)

Claire Barel-Moisan, La science au futur antérieur : les romans d’anticipation dans la presse de vulgarisation scientifique

Patricia Crouan-Véron, Aux origines des genres : la fiction de G. Méliès (1861-1938) ou le cinématographe dans tous ses états

 

Comité organisateur et scientifique : Natacha Vas-Deyres, Patrick Bergeron et Patrick Guay.