SCIENCE FICTION STUDIES N°124

La revue Science Fiction Studies vient de faire paraître son cent-vingt-quatrième numéro.

Articles

Grzegorz Trębicki, « Supragenological Types of Fiction versus Contemporary Non-Mimetic Literature » Cet article élabore un classement génélogique (étude des genres littéraires selon des critères esthétiques) des différents types de récits proposé originellement par Andrzej Zgorzelski en 1979 dans SFS dans son article « La science-fiction appartient-elle à la littérature fantastique ? »

Jonathan Alexander, « Aesthetics and Artificiality from À Rebours to Avatar: Some Varieties of the Virtual since 1884 » Une contextualisation de l’esthétique et de l’éthique de l’artificiel mise en perspective dans l’histoire du virtuel, de J. K. Huysmans à la SF contemporaine, notamment le film Avatar de James Cameron.

Andrew Pilsch, « Self-Help Supermen: The Politics of Fan Utopias in World War II-Era Science Fiction » Cet article est une « étude de cas » consacré à un fandom politiquement engagé aux Etats-Unis pendant la période de l’Âge d’or de la SF qui correspond également à l’avènement du personnage de Superman et à la Seconde guerre mondiale : entre Gernsback et Campbell, la culture des fans prend sa forme moderne.

Andrew Ferguson, « R.A. Lafferty’s Escape from Flatland; or, How to Build a World in Three Easy Steps » Raphaël Aloysius Lafferty (1914-2002) est un auteur réputé pour sa verve et son humour, notamment dans Narrow Valley (1966) et Slow Tuesday Night (1965). Cet article montre, en usant des théories interprétatives de Paul Ricoeur, que cette légèreté apparente cache la complexité narratologique et philosophique de son oeuvre.

Steffen Hantke, « Star Trek’s Mirror Universe Episodes and US Military Culture through the Eyes of the Other » La franchise Star Trek est un véritable univers. Mais certains épisodes de la série télévisuelle sont très critiques sur l’idéologie impérialiste et proposent même des récits dystopiques alternatifs au sein de la narration sérielle, sorte de « miroirs inversés » de la dimension militaire promue par la franchise initiale.

Malisa Kurtz, « Nomadic Figurations: Reorienting the Colonial Gaze in Ian McDonald » Cet article propose une focalisation sur les romans Evolution’s Shore (1995) et Kirinya (1997) de Ian Mc Donald en examinant les relations entre l’humain et l’extraterrestre pour confronter les points de vue sur sur la subjectivité, l’identité et l’altérité.

Stephen Dougherty, « Adam Roberts’s Alien Invasion ». Dougherty interprète le roman Yellow Blue Tibia (2009) d’Adam Robert comme une reflexion sur les liens entre Histoire et science-fiction, sous l’éclairage de la critique marxiste et postmoderniste.

Rhys Williams, « Recognizing Cognition: On Suvin, Miéville, and the Utopian Impulse of the Contemporary Fantastic » Cet article est une prise de position intervenant dans le récent débat entre Darko Suvin et China Miéville sur la valeur politique de la littérature fantastique, revenant notamment sur la notion parfois mal comprise de cognitive estrangement , chère à Suvin.

REVIEW-ESSAYS

Rudi Kraeher, « Neoliberalism, Posthumanism, and Memory in Latin American SF and Technoculture Studies: Ginway and Brown’s Latin America Science Fiction: Theory and Practice »

Marie-Hélène Huet, « Art, Bricolage, and Engineering at the End of the World: Williams’s The Triumph of Human Empire »