Archives de catégorie : Parutions

Strange Divisions and Alien Territories: The Sub-Genres of Science Fiction

Parution de l’ouvrage dirigé par Keith Brooke,
Strange Divisions and Alien Territories
The Sub-Genres of Science Fiction

Palgrave Macmillan, février 2012, 240 p. ISBN : 9780230249677

Cet ouvrage propose de passer en revue les principaux sous-genres de la science-fiction. Chaque chapitre est pris en charge par un auteur de science-fiction, et se clôt par une courte liste d’œuvres représentatives  du sous-genre. Le premier chapitre est proposé au téléchargement sur la page de l’éditeur.

Table des matières
Foreword (Michael Swanwick)
Hard Science Fiction (Gary Gibson)
Space Opera (Alastair Reynolds)
Aliens (Justina Robson)
Planetary Romance (Catherine Asaro et Kate Dolan)
After the Apocalypse (James Lovegrove)
Time Travel (John Grant)
Alternate History (Kistrine Kathryn Rusch)
Religion (Adam Roberts)
Topian and Political Science Fiction (Keith Brooke)
Cyberpunk and the Human-Machine Interface (James Patrick Kelly)
Special Powers (Paul Di Filippo)
Post-human (Tony Ballantyne)
Picking Up The Pieces (Keith Brooke)

L’homme-machine et ses avatars : entre science, philosophie et littérature, XVIIe -XXIe siècles

Parution de l’ouvrage de Dominique Kunz Westerhoff et Marc Atallah (dir.)
L’homme-machine et ses avatars
Entre science, philosophie et littérature
XVIIe -XXIe siècles

Vrin, « Pour demain », 2012. 320 p., 13,5 × 21,5 cm. ISBN : 978-2-7116-2349-5

Présentation de l’éditeur :
Dans le contexte de la révolution galiléenne, Descartes a fondé une anthropologie mécaniste qui n’a cessé de se redéfinir au fil des découvertes scientifiques et des controverses qu’elle a suscitées : après l’Homme-Machine, est venu l’Homme Électrique, puis l’Homme Cybernétique. Ces avatars signalent la constante réévaluation, la mesure toujours reprise d’une métaphore originaire, à la fois féconde et insuffisante, heuristique et limitée. Au carrefour des sciences humaines, des sciences et de l’ingénierie, il s’agit d’historiciser cette construction culturelle au long cours, jusqu’à la robotique bio-inspirée et à l’hybridation contemporaine du corps et de la technologie. L’approche littéraire en éclaire, elle, toute la dimension imaginaire : de l’automate parleur au cyborg, l’innovation scientifique est indissociable, sinon indiscernable, d’une saillance de la fiction. Fable philosophique, poésie scientifique, roman libertin, conte fantastique, théâtre satirique, roman social ou science-fiction : ces différents genres font ainsi valoir la compétence de la littérature pour penser la culture de l’homme-machine, et pour faire émerger le mécanique, le non-mécanique, ou l’anti-mécanique, comme autant de procès d’humanisation opérés par la pratique symbolique.