Nineteenth-Century French Studies 43.3–4 : Romans d’anticipation: une évasion du présent

NCFS-header

NINETEENTH-CENTURY FRENCH STUDIES ASSOCIATION réunit des chercheurs anglo-saxons et francophones, dont les recherches se concentrent sur la littérature, l’histoire, les arts et les cultures en France et dans la francophonie française du dix-neuvième siècle.

Référence bibliographique : Nineteenth-Century French Studies 43.3–4 (Spring–Summer 2015), University of Nebraska Press, 2015. EAN13 : ISSN01467891.

The Editorial Board of Nineteenth-Century French Studies is pleased to announce the publication of volume 43 numbers 3–4 (Spring–Summer 2015). In addition to a special section edited by Claire Barel-Moisan entitled “Romans d’anticipation: une évasion du présent,” this issue continues the journal’s longstanding tradition of covering the full range of studies of nineteenth-century French literature and related fields, touching on topics such as diverse as madness, revolution, travel throughout the French-speaking world, gastronomy, talking parrots, God, Satan, and Victor Hugo. A full table of contents is below and also online (link) at: www.ncfs-journal.org.

All of the journal’s book reviews from volume 43 and all of the journal’s online reviews dating back to 2007 are accessible online and without subscription (link). In addition, the web site offers archives of the journal’s publications since it began in 1972: Table of Contents from every issue (link), abstracts of all of the articles (link), and all of the book reviews published online (link). Finally, the web site also provides complete information about subscriptions (link), about submitting articles (link) and book reviews (link), about the journal’s Editorial Board (link) and Advisory Board (link), and about the journal’s history (link).

Bonne lecture et bonne visite,

Nineteenth-Century French Studies

Continuer la lecture de Nineteenth-Century French Studies 43.3–4 : Romans d’anticipation: une évasion du présent

SCIENCE FICTION STUDIES N°125

La revue Science Fiction Studies vient de faire paraître son cent-vingt-cinquième numéro.

ARTICLES

Graham J. Murphy. « Archivization and the Archive-as-Utopia in H.G. Wells’s The First Men in the Moon and « The Empire of the Ants »».

En s’inspirant de la science-fiction rétrospective de Derrida (théorisée dans Mal d’archive : une impression freudienne (1995)), cet article revisite The Empire of the Ants (1905) et The First Men in the Moon (1901) d’ H.G. Wells : l’anticipation wellsienne, considérée comme l’état originel de la SF, a profondément déstabilisé la hiérarchie des espèces entre l’humain et l’animal et perturbé une utopie de la connaissance qui, à la fin du 19ème siècle,  pensait unifier tous les champs de la connaissance concernant l’humanité.

Continuer la lecture de SCIENCE FICTION STUDIES N°125

B. R. Bruss, ou l’humanisme résilient

 

Jean-Guillaume Lanuque analyse ici la récente anthologie de B.R. Bruss, Le Fleuve obscur de l’avenir (Paris, Critic, collection « La Petite bibliothèque SF », 2014, 704 pages), éditée et présentée par Laurent Genefort (avec lequel notre revue vient de publier un entretien).           le-fleuve-obscur-de-lavenir

Après l’arrêt malheureux de la collection « Trésors de la SF » chez Bragelonne, dont l’ultime fait d’arme fut la publication d’une belle intégrale des œuvres de Stefan Wul, Laurent Genefort semble avoir trouvé un nouveau havre chez les jeunes éditions Critic. Le Fleuve obscur de l’avenir est en effet conçu de la même manière qu’Escales en utopie pour Michel Jeury : une sélection de trois romans, que complète l’ajout d’une nouvelle et d’une étude critique signée de Genefort lui-même, « L’étrange Galaxie Bruss ». Dans ce texte aussi riche que passionnant, il passe en revue l’ensemble de la production science-fictive de B.R. Bruss, proposant des résumés des romans et des analyses, dont une des plus importantes concerne le positionnement politique de l’auteur, fait de « moralisme vieille France »[1] et d’un humanisme libéral affirmé[2]. A travers cette brève note de lecture, nous essaierons pour notre part d’effleurer la carrière et la singularité de l’œuvre de B.R. Bruss, alias Roger Blondel, de son vrai nom René Bonnefoy (1895-1980), familier de l’écriture dès l’entre-deux-guerres, mais qui s’efforça de se relancer sous pseudonyme après une période de la Seconde Guerre mondiale marquée par la collaboration, et qui se solda dans un premier temps par une condamnation à mort par contumace ; tant il est vrai que ce passé trouble ne suffit pas à juger et caractériser un individu, la collaboration répondant elle-même à une pluralité de motivations et d’explications… Si l’écriture fut, pour René Bonnefoy, dans l’après-guerre, un moyen de gagner sa vie, à travers des genres variés (fantastique horrifique, érotique, littérature blanche), la science-fiction devint un de ses terrains d’exercice privilégiés, en particulier à partir de son entrée au Fleuve noir, au mitan des années 1950.

Continuer la lecture de B. R. Bruss, ou l’humanisme résilient

RES FUTURAE N°5

resfuturae5-small250La revue ReS Futurae vient de mettre en ligne son numéro 5, dont le dossier est consacré à  la culture visuelle de la science-fiction, entre culture populaire et avant-garde.

La culture populaire comme l’avant-garde ont suscité des études riches et spécifiques. En faisant dialoguer des spécialistes des deux pôles, ce numéro explore comment, dans les images de la science-fiction, la culture populaire et, à travers l’avant-garde même, toutes les formes d’académisme, même oxymoriques, s’éclairent réciproquement.

Continuer la lecture de RES FUTURAE N°5

Stage: traduction d’articles issus de Science Fiction Studies

Un stage de 3 mois est proposé par la revue Res Futurae, revue d’études sur la science-fiction.

OBJET DU STAGE

La revue Res Futurae (ReSF) propose un stage au sein de son comité de rédaction. La/le stagiaire aura à traduire en français de 3 à 4 articles scientifiques d’étude de la science-fiction , issus de la revue partenaire Science Fiction Studies. Elle/il travaillera en équipe avec au moins un membre du comité de rédaction de la revue ReSF. Continuer la lecture de Stage: traduction d’articles issus de Science Fiction Studies

RESF n°7: Le présent et ses doubles (CFP)

Le numéro 7 de la revue Res Futurae (printemps 2016) accueillera des articles issus de la journée d’études de la SELF XX-XXI (Société d’études de la littérature française des XXè et XXIè siècles ) : « Le présent et ses doubles » (30-31 janvier 2015). Nous souhaitons, grâce au présent appel à contributions, enrichir encore les perspectives ouvertes lors de ces premiers travaux.

[Lire le CFP et consulter le programme de la journée d’études]

Cette journée de la SELF XX-XXI a permis d’explorer les modalités et les moyens par lesquels la littérature est à même de créer le paradoxe d’un « présentisme » inactuel, en établissant une tension entre deux temporalités, celle de l’éphémère et de l’immédiat, et celle de l’ailleurs et autre : dans l’anticipation et l’uchronie, le rapport au présent se fait anamorphose, extrapolation, jeu symbolique ; l’exploration des possibles contemporains se glisse dans les interstices des représentations courantes, pour y susciter des figures nouvelles, dérangeantes et stimulantes ; le rapport au présent s’y fait alternativement ou simultanément intime, conflictuel, collectif.

Continuer la lecture de RESF n°7: Le présent et ses doubles (CFP)

Dossier Pierre Boulle (automne 2015)

 ReSF n°6 : Pierre Boulle

Responsables du dossier : Arnaud Huftier et Irène Langlet

Pierre Boulle est l’un des rares exemples d’auteur français ayant publié à la fois de la littérature générale et des récits de science-fiction. On avance souvent que ses récits de science-fiction doivent être interprétés à l’aune de sa production « blanche » ; on propose ici de s’autoriser la proposition inverse Continuer la lecture de Dossier Pierre Boulle (automne 2015)

Recherches germaniques, n° 44 , 2014 : Tendances de la science-fiction allemande contemporaine

RECHERCHES GERMANIQUES est une revue annuelle fondée en 1971 qui publie des études traitant de la littérature et de l’histoire culturelle des pays de langue allemande. Sensible à la vocation européenne de Strasbourg et désirant servir de forum aussi bien à la germanistique française qu’à la germanistique internationale, la revue publie des articles en français et en allemand.

Die 1971 gegründete Zeitschrift RECHERCHES GERMANIQUES erscheint jährlich und veröffentlicht Beiträge zu Literatur- und Kulturwissenschaften im deutschsprachigen Raum. Sie versteht sich als Forum für den Dialog zwischen französischer und internationaler Germanistik. Die Beiträge erscheinen in französischer und deutscher Sprache.Perry

Continuer la lecture de Recherches germaniques, n° 44 , 2014 : Tendances de la science-fiction allemande contemporaine

Congrés de Ciència i Ficció 2/09/2015

International Conference Science and Fiction

Barcelona, Institut d’Estudis Catalans, September 2-4, 2015.

IEC_DosJunts_COLOR

Vilanova i la Geltrú, Biblioteca-Museu Víctor Balaguer, September 5th, 2015.

Science and Fiction: A Creative Exploration of Real and Fantastic Worlds, is an International conference hosted by the Catalan Society for History of Science and Technology and the Catalan Society for SF and Fantasy. The main goal of the conference is to analyze and discuss the relations between science and fiction (literature, theatre, cinema, arts…), introducing them in the topics of the Catalan academic environment.

Continuer la lecture de Congrés de Ciència i Ficció 2/09/2015

Anatomie viscérale d’une société corrompue – Les Vautours de Joël Houssin (1985)

les-vautours-774562-250-400

Lorsqu’il s’éloigne des espèces félines (Lilith (1982)) ou canines (Angel felina (1981) puis Dobermann (1981-1984)), l’imaginaire de Joël Houssin trouve chez les rapaces une métaphore puissante lui permettant d’étendre son bestiaire et de peupler ses univers délabrés et malades de nouvelles bêtes-humaines. En 1985, dans son roman intitulé Les Vautours, il ouvre la question des prélèvements et des transplantations d’organes en lui donnant pour cadre une société en pleine décomposition où règnent le profit et les conglomérats. En 1986, le Grand Prix de la Science-Fiction française (qui deviendra le Grand Prix de l’Imaginaire en 1992) vient récompenser ce roman viscéral et virtuose dont la forme s’avère parfaitement compatible avec son sujet.

houssin 2

Récit organique.

Les Vautours conjecture un avenir proche où c’est sur les lieux des accidents, dans la minute même suivant la mort, que les organes (foie, cœur, poumons, foie, reins…) des défunts sont prélevés. Équipés d’un matériel spécialisé, les « Collecteurs » extraient « à chaud » les organes non-lésés pour les mettre en dépôt et fournir les hôpitaux.

Continuer la lecture de Anatomie viscérale d’une société corrompue – Les Vautours de Joël Houssin (1985)

SCIENCE FICTION STUDIES N°124

La revue Science Fiction Studies vient de faire paraître son cent-vingt-quatrième numéro.

Articles

Grzegorz Trębicki, « Supragenological Types of Fiction versus Contemporary Non-Mimetic Literature » Cet article élabore un classement génélogique (étude des genres littéraires selon des critères esthétiques) des différents types de récits proposé originellement par Andrzej Zgorzelski en 1979 dans SFS dans son article « La science-fiction appartient-elle à la littérature fantastique ? »

Jonathan Alexander, « Aesthetics and Artificiality from À Rebours to Avatar: Some Varieties of the Virtual since 1884 » Une contextualisation de l’esthétique et de l’éthique de l’artificiel mise en perspective dans l’histoire du virtuel, de J. K. Huysmans à la SF contemporaine, notamment le film Avatar de James Cameron.

Continuer la lecture de SCIENCE FICTION STUDIES N°124

(In)déchiffrables futurs. Sciences et image des sciences dans le récit bref dans l’espace européen et au-delà (Université de Toulouse2-Jean Jaurès)

?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????Appel à communication pour la Journée d’Étude du séminaire de l’IRPALL « Fictions de mondes possibles » (Sciences, science-fiction, utopies et Histoire dans le récit bref), qui aura lieu le vendredi 29 mai 2015.

Les propositions de communication, d’une page, accompagnée d’une brève notice biographique, sont à expédier à Yves Iehl (iehl.yves@free.fr) avant le 20 avril 2015.

Responsables/comité scientifique : Yves Iehl, Université Toulouse 2 (iehl.yves@free.fr), Jean Nimis, Université Toulouse 2 (jean.nimis@univ-tlse2.fr)

Continuer la lecture de (In)déchiffrables futurs. Sciences et image des sciences dans le récit bref dans l’espace européen et au-delà (Université de Toulouse2-Jean Jaurès)

Journée d’études Le présent et ses doubles 30-31 janvier

Affiche Présent et ses doublesLe présent et ses doubles

Anticipation, réalité décalée et uchronie dans le roman français contemporain (1950-2010)

Présentation de la journée d’études

Date : 30-31 janvier 2015

Lieu : Vendredi 30 janvier 2015 – Maison de la Recherche de Paris-Sorbonne, 28 rue Serpente 75006, Salle 035

Samedi 31 janvier – Centre Censier, Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, 13 rue Santeuil 75005, Amphi D02

Organisé par la SELF XX-XXI, le CELLF (Paris-Sorbonne), EHIC (Limoges) et THALIM (Paris 3 Sorbonne Nouvelle).

Responsables : Simon Bréan et Irène Langlet

Selon François Hartog, au xxe siècle s’est jouée une importante évolution dans le rapport au temps. Au « futurisme » – entendu « comme la domination du point de vue du futur » (Régimes d’historicité, 2012, p. 149) – se serait substitué le régime du « présentisme », caractérisé par la valorisation de l’éphémère et de l’immédiat (ibid., p. 156-157). L’attention au présent caractérise une large part de la littérature française du second xxe siècle, volonté d’engagement, prolongement du primat réaliste, exploration des méandres du moi ou encore sensibilité à l’actuel sous toutes ses formes. Néanmoins, le souci du présent imprègne tout autant les modalités romanesques qui sembleraient s’en éloigner, et qui offrent du monde contemporain non des reflets, mais des figures dédoublées, anamorphosées, par le biais de l’anticipation, de l’uchronie et plus largement d’une réalité décalée. C’est la tension établie entre représentation de l’ailleurs et retour au présent que cette journée d’étude se propose d’examiner.

télécharger le programme « Le Présent et ses doubles« .

LIEUX DE VIE EN SCIENCE-FICTION (APPEL A CONTRIBUTIONS)

Appel à contribution pour un colloque de l’Université de La Rochelle/Association Stella Incognita du 9 au 11 avril 2015.

Blade runner

Ce colloque propose d’envisager de quelle(s) manière(s)  la science-fiction, quel que soit son support, comprend et utilise la notion de « lieux de vie » pour la discuter, la redéfinir et porter un regard différent sur notre monde (social, politique, architectural, urbain, etc.)

Responsable: Danièle André, Université de La Rochelle, CRHIA (Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique EA 1163),  en association avec la COMUE Limousin Poitou-Charentes, et la Maison de l’Étudiant.

Comité Scientifique: Agnès Aminot (Université d’Amiens), Danièle André (Université de La Rochelle), Claire Cornillon (Université Paris3-Sorbonne Nouvelle), Samuel Minne (Dijon), Isabelle Perier (Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines), Natacha Vas-Deyres (Université Bordeaux Montaigne), Aurélie Villers (Université d’Amiens).

Continuer la lecture de LIEUX DE VIE EN SCIENCE-FICTION (APPEL A CONTRIBUTIONS)

Carl Grunert, Au Royaume de nulle part. Nouvelles d’anticipation 1905-1908

Il faut saluer la réédition par la maison Nilsane des nouvelles de Carl Grunert, auteur d’anticipation allemand de la fin du XIXème siècle,  admirateur du père de la littérature allemande de science-fiction, Kurd Laßwitz. Né en allemagne à Naumburg an der Saale en 1865 et décédé à Eckner en 1918, Grunert est essentiellement connu pour ses nouvelles d’anticipation (dont le recueil Der Marsspion und andere Novellen [L’espion de Mars et autres nouvelles], 1908) même s’il a publié des pièces de théâtre (Judas Ischariot, 1888) de la poésie (Liebe und Leben [Amour et vies], 1910), sous le pseudonyme de Carl Friedland. Il a publié trente-deux « nouvelles du futur » [Zukunftsnovellen] entre 1903 et 1914, partiellement reprises dans le volume des éditions Nilsane. Il appartient à une génération d’écrivains d’anticipation allemands, Albert Daiber, Oskar Hoffman et Robert Heymann, précurseurs d’une science-fiction allemande reconnue notamment à partir des années 1920 grâce au travail de Théa von Harbou, épouse de Fritz Lang, scénariste de Metropolis (1926) ou encore de Die Frau im Mond [La femme dans la Lune](1929) qui  seront traduits et adaptés en romans dans de nombreuses versions.

Pour en savoir plus sur la littérature utopique, l’anticipation et la science-fiction allemande: Daniel Walther, préface au Livre d’Or de la science-fiction : Science-fiction allemande – Etrangers à Utopolis, Presses pocket, Paris, 1980 (http://www.noosfere.org/icarus/articles/article.asp?numarticle=202)

livre-or-science-fiction-allemande

Les éditions Nilsane, qui se qualifient elles-mêmes fort joliment de « passeur de futurs antérieurs », cherchent, en cette période de redécouverte de la première science-fiction française, à porter leur attention sur sa consoeur d’outre-Rhin. Après la réédition – en nombre limité, semble-t-il – d’Utopolis, roman profondément politique de 1930 dû à Werner Illing, et en attendant celle de Lesabéndio. Un roman d’astéroïde (1913) de Paul Scheerbart prévu pour 2015, elles ont choisi de proposer une édition en un volume unique de trois recueils de nouvelles, écrites par Carl Grunert (1865-1918) entre 1905 et 1908.

148755auroyaumedenullepart

Carl Grunert, Au Royaume de nulle part. Nouvelles d’anticipation 1905-1908, éditions Nilsane, collection « Arche de Noé », 2012, 364 pages 

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture de Carl Grunert, Au Royaume de nulle part. Nouvelles d’anticipation 1905-1908

Carnet de recherches sur la science-fiction