Archives par mot-clé : Prix Mullen

Résultats du prix Mullen 2017-2018

I can see

Chaque année depuis 2009-2010,  la revue Science Fiction Studies récompense avec le prix Mullen les recherches menées sur des fonds d’archives relatifs à la science-fiction en ouvrant depuis 2014-2015 les candidatures internationales et proposant une récompense de $3000 aux étudiants bien avancés dans leurs travaux de master et de doctorat.

Parmi les candidats primés cette année, nous avons le plaisir de retrouver Fleur Hopkins, doctorante à Paris 1 Panthéon-Sorbonne, qui mène depuis 2014 une thèse sous la direction de Pascal Rousseau intitulée « Aux frontières de l’invisible : culture visuelle et instrumentation optique dans le récit merveilleux-scientifique au passage du siècle (1875-1930) ».  L’objectif de sa thèse est de redécouvrir un genre littéraire oublié du grand public, le merveilleux-scientifique théorisé par Maurice Renard dans un article resté célèbre (« Du roman merveilleux-scientifique et de son action sur l’intelligence du progrès », Le Spectateur, n°6, octobre 1909).

Depuis le début de sa thèse, Fleur Hopkins est à l’origine de nombreux articles et communications sur Maurice Renard, le merveilleux-scientifique et la science-fiction dont la plupart sont consultables en ligne avec une présentation détaillée de son projet de thèse sur sa page Academia.

Le financement obtenu lui permettra de se rendre une semaine à Yverdon (Suisse) pour travailler sur les nombreuses et précieuses archives de La Maison d’Ailleurs. Elle aura ainsi un accès privilégié aux livres rares d’auteurs français d’avant-guerre (Varlet, Couvreur, Thévenin, La Hire, etc.) et aux précieuses collections déposées par Pierre Versins, Brian Stableford et Andrew Watts.

Nous renvoyons à ces articles  publiés sur les carnets de Res Futurae pour une lecture complémentaire :

Compte rendu de l’Encyclopédie de l’utopie, de la science-fiction et des voyages extraordinaires (1972) de Pierre Versins par Natacha Vas-Deyres et Marc Atallah.

– Souvenirs du futur à la Maison d’Ailleurs (Suisse).

Rappelons aussi que l’année dernière, Patrick Bergeron (Université du Nouveau-Brunswick) et Natacha Vas-Deyres (Université  de Bordeaux Montaigne) ont obtenu le prix Jamie Bishop pour un article écrit en collaboration (« Des fourmis et des hommes : voyage entomologique au cœur de la proto-science-fiction (1890-1950 »), ce qui atteste de la reconnaissance outre-Atlantique des travaux menés par les chercheurs et chercheuses francophones ces dernières années.