Congrès mondial de sociologie: Les représentations des inégalités sociales dans les littératures de l’imaginaire

Congrès mondial de sociologie, Yokohama, juillet 2014.
Titre officiel : Les représentations des inégalités sociales dans les littératures de l’imaginaire

XVIII International Sociological Association World Congress of Sociology

Thème : les inégalités

Session 13 du RC 14

Les inégalités ailleurs et demain : Les représentations des inégalités sociales et des moyens d’y remédier  dans les imaginaires de la science fiction

Nous proposons, à l’occasion de ce forum mondial sur l’inégalité, de tenter un rapprochement entre sociologie et « science fiction studies », en invitant les sociologues à présenter des travaux sur les mises en scène  des inégalités sociales  dans la science-fiction. Nous ne limitons pas a priori les études à la littérature de science-fiction, mais attendons également des travaux sur d’autres formes éditoriales, le cinéma, les bandes dessinées, comics et mangas, les séries TV, les jeux vidéo, etc.

L’intérêt de la sociologie pour la science-fiction tient, selon nous, au fait que les codes narratifs spécifiques du genre lui permettent d’épouser le mouvement du monde social présent et de lui donner les outils textuels et imagés propres à sa dynamisation. C’est vrai bien sûr des aspects scientifiques et technologiques dont elle s’est toujours efforcé de déployer les potentialités et les effets probables, mais c’est vrai plus largement du monde sociopolitique. Les inégalités sociales, les processus de domination et les entreprises de libération, tiennent une place importante dans les sociétés qu’elle imagine, selon des modalités diverses et des causalités historiques différentes : reconfiguration des ségrégations, racialismes, spécialismes et sexialismes, cultes et sectes ; géopolitiques imaginaires, accès aux artefacts et usages des ressources ; maîtrises des langues et des technologies civiles et militaires ; pouvoirs sensoriels, cognitifs, imaginaires, intersubjectifs ; modes de gouvernements, diplomatie, colonialismes…

Les communications proposées pourront travailler un objet ou une oeuvre  particulière, un auteur ou un corpus.

BERNARD CONVERT Univ. Lille 1, France bernard.convert [at] univ-lille1.fr,
LISE DEMAILLY Univ. Lille 1, France lise.demailly [at] univ-lille1.fr

Il faut soumettre les résumés des propositions en ligne du 3 juin au 30 septembre 2013 en envoyant aussi une copie aux organisateurs des sessions (indiquant bien pour quelle session vous proposez votre travail).
La sélection des résumés sera faite du 4 octobre au 24 novembre 2013 et une lettre de « notification » sera envoyée par les organisateurs des sessions jusqu’au 30 novembre 2013