SCIENCE FICTION STUDIES N°126

La revue Science Fiction Studies vient de faire paraître son cent-vingt-sixième numéro.

SPECIAL ISSUE ON ITALIAN SCIENCE FICTION

Edited by Umberto Rossi, Arielle Saiber, and Salvatore Proietti

ARTICLES

Arielle Saiber and Umberto Rossi. « Introduction: Italian SF: Dark Matter or Black Hole?

Salvatore Proietti. The Field of Italian SF

Symposium on Italian SF            

 Valerio Evangelisti. Science Fiction: A Narrative in Line With the Times

 Domenico Gallo. Fantascienza Outside the Ghetto: The Science-Fictional Writings of Italian Mainstream Authors

Quelques-uns des plus importants spécimens de la SF italienne du vingtième siècle, écrits par des auteurs aussi prestigieux et mainstream qu’Italo Calvino, Mario Soldati, Ennio Flaiano, Corrado Alvaro et d’autres encore, ne furent pas publiés par la presse spécialisée ou des revues de science-fiction ; ils furent présentés comme des « narrativa » (des romans) sans caractéristiques de genre, bien qu’ils appartiennent indubitablement à la SF. Les raisons de cette production de SF et de sa circulation en-dehors de son « ghetto » sont liées aux aspects spécifiques de l’histoire et de la culture italiennes et dont il sera question dans la première partie de cet article.

Roberta Mori. Worlds of “Un-knowledge”: Dystopian Patterns in Primo Levi’s Short Stories    

Chez Primo Levi, Le témoin d’Auschwitz et le narrateur de science-fiction apparaissent au même moment. La science-fiction était une part intrinsèque de son identité d’auteur. Cet article se concentre sur les travaux dystopiques de Primo Levi et examine les personnages qui ne sont pas conscients de leur contexte et des situations dans lesquelles la nature humaine est sujette à manipulation. Ce faisant, cette étude révèle la relation que Levi développe entre son expérience dans les camps de concentration et ses fictions dystopiques.

 

Luca Somigli. My Name Is Pantera: On Valerio Evangelisti’s “Slipstream” Western Fiction        

Depuis la publication du roman Nicolas Eymerich, inquisitore [Nicolas Eymerich, Inquisitor] en 1994, Valerio Evangelisti est considéré comme le chef de file de la science-fiction italienne contemporaine. Se concentrant sur Black Flag (2002), un roman prenant comme personnage principal la fine gâchette de l’Ouest Pantera, l’essai propose comme caractéristique définitoire des fictions d’Evangelisti l’hybridité du genre.

 

Simone Brioni. Fantahistorical vs. Fantafascist Epic: “Contemporary” Alternative Italian Colonial Histories      

Cet article se concentre sur L’inattesa piega degli aventi [The Unexpected Turn of Events, 2008], La nostra guerre [Our War, 2009] et Lorenzo Pellegrini e le donne [Lorenzo Pellegrini and the Women, 2012], une trilogie de romans uchroniques, écrits par Enrico Brizzi, qui imagine ce qu’il serait advenu de l’empire italien si l’Italie ne s’était pas alliée aux Allemands pendant la Seconde Guerre Mondiale.

 

Eliot Chayt. Revisiting Italian Post-Neorealist SF Cinema (1963-74)

Cet article examine la présence significative de la SF au sein de la période post-néoréaliste du cinéma italien affirmant que les histoires d’invasion alien, de dystopie et de désastre nucléaire fournirent des formes contemporaines visionnaires qui permettent d’évaluer les mutations économiques, politiques, technologiques et culturelles qui se sont manifestées durant les années d’après-guerre marquées par le miracolo economico italiano [le miracle économique italien] et les anni di piombo [les années de plomb].

Robert Rushing. The Weight of History: Immunity and the Nation in Italian SF Cinema

Cet article traite du fait que les films de science-fiction italiens imaginent un futur dans lequel l’Italie serait absente. Ce futur ne présente pas simplement un monde dans lequel nous avons transcendé les états-nations, comme dans la plupart des œuvres de science-fiction, mais un monde sans Italiens, un monde dans lequel il n’y a pas trace de personnages italiens. L’essai examine le cinéma de science-fiction italien et particulièrement celui des années soixante jusqu’à aujourd’hui.

 

Arielle Saiber and Salvatore Proietti. A Selection of Italian SF Novels and Short Stories Translated and Published in English

 

REVIEW-ESSAYS

 

Felice Beneduce. Progress and Reaction in Early Italian SF: A New Translation of Paolo Mantegazza’s The Year 3000: A Dream          

 

Paweł Frelik. Greener Than You Think: Canavan and Robinson’s Green Planets: Ecology and Science Fiction     

 

BOOKS IN REVIEW

Burnham’s Greg Egan (Graham J. Murphy)        

 Chapman/Cull’s SF and Popular Cinema (Sonja Fritzsche)          

 Clarke’s Neocybernetics and Narrative (Walter Merryman)        

Germaná/Mousoutzanis’s Apocalyptic Discourse in Contemporary Culture (Malisa Kurtz)          

Gomel’s Science Fiction, Alien Encounters, and the Ethics of Posthumanism (Seo-Young Chu)  

Hrotic’s Religion in Science Fiction (Gerry Canavan)       

Kakoudaki’s Anatomy of a Robot (Lisa Swanstrom)        

Kerman/Browning’s The Fantastic in Holocaust Literature and Film (Elana Gomel)        

Kincaid’s Call and Response (Gary K. Wolfe)     

McGrath’s Deep Ends: The J.G. Ballard Anthology 2014 (Michael Jarvis)              

 McMillan’s Orbiting Ray Bradbury’s Mars (Paris Brown)         

 Ranisch/Sorgner’s Post- and Transhumanism (Hallvard Haug)  

Vas-Deyres/Bergeron/Guay/Plet-Nicolas/André’s Les Dieux cachés de la science-fiction française et francophone (1950-2010) (Arthur B. Evans)   

NOTES AND CORRESPONDENCE

George Edgar Slusser (1939-2014) (Arthur B. Evans)       

 ICFA 36 (Graham Hall) 

 The Mimetic, Hermetic, and Apocalyptic (David Ketterer)         

 Aesthetics, Artificiality, and Virtuality in SF (David Ketterer)    

 Howell Davies and John Wyndham (David Ketterer)    

 2015-2016 Mullen Fellowships (Sherryl Vint)