Le hit-parade de Res Futurae (2021)

On a fêté la fin du stage de Léa, géniale stagiaire 2021, avec un bouquet de conseils de lecture:  pour elle qui s’est dit charmée par la découverte de la science-fiction et désireuse d’en lire plus, nous avons listé nos lectures préférées. Les voici en partage.

Frank Herbert, Dune, 1965
William Gibson, Neuromancien, 1984
Ken Liu, Ménagerie de papier, 2015

Isaac Asimov, Quand les ténèbres viendront [Nightfall and other stories, 1969], trad. S. Hilling, Denoël, 2014
Angélica Gorodischer, Trafalgar [1979], trad. G. Contré, La Volte, 2019
Ian McDonald, Desolation Road [1988], trad. B. Sigaud, Livre de Poche SF, 1994

Eschbach, Des milliards de tapis de cheveux, 1995
Volodine, Des anges mineurs, 1999
Dufour, Le Goût de l’immortalité, 2005

Laurent Genefort, Lum’en, 2015
Gérard Klein, Le temps n’a pas d’odeur, 1963
Roland C. Wagner, Le Chant du Cosmos, 1999

Clifford Simak, Demain les chiens [City, 1952], trad. JP Durastanti (révisant celle de J. Rosenthal 1952), Livre de poche, 2013.
Ursula Le Guin, La Vallée de l’éternel retour [Always Coming Home, 1985], trad. Julien Bétan [1994] & Isabelle Reinharez, Mnémos, 2019.
David Brin, Marée stellaire [Startide Rising, 1986], trad. G. Lebec, J’ai Lu, 1986.



Citer ce billet
Irène Langlet (2021, 17 septembre). Le hit-parade de Res Futurae (2021). ReS Futurae. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/tnz7