Le théâtre de science-fiction. Premiers éléments de cartographie

Depuis une dizaine d’années au moins, on trouve avec une régularité certaine des éléments science-fictionnels au théâtre. Celui-ci a par ailleurs donné à la science-fiction quelques-unes de ses œuvres les plus célèbres, à l’instar de R.U.R. (1921) de Karel Čapek. Il est toutefois rare de faire une place à la science-fiction dans les études théâtrales, tout comme il est rare de faire une place au théâtre dans les études science-fictionnelles. Ce numéro entend interroger cette incuriosité réciproque et engager l’étude de la SF au théâtre. Mais plutôt que d’identifier un corpus de « théâtre de science-fiction » à faire exister comme tel, il s’agit d’en questionner les modes d’existence. L’ambition n’est pas de planter un drapeau pour délimiter un territoire, mais d’assembler des éléments de cartographie permettant de se déplacer avec plus d’aisance dans un paysage nébuleux : celui des multiples formes et fonctions de la SF au théâtre, telle qu’elle s’y présente, mais aussi telle qu’on la perçoit et telle qu’on l’énonce.

Le théâtre de science-fiction. Premiers éléments de cartographie

Sous la direction de Romain Bionda
Romain Bionda
Cartographier la science-fiction au théâtre Mapping science fiction in the theater

Points et Zones de projection



Citer ce billet
Simon Bréan (2021, 22 décembre). Le théâtre de science-fiction. Premiers éléments de cartographie. ReS Futurae. Consulté le 27 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/tnza